Salade de fleurs d’automne
Autour du jardin en pays arboisien !
 
 
Dans les prés les fleurs de colchiques sont déjà là, au village les hirondelles se rattroupent, les paysages jurassiens s’habillent de leurs robes rouges et jaunes, les vignes donnent leurs derniers fruits… ça sent l’humus et le champignon dans les bois !
Pour profiter encore un peu des dernières couleurs chatoyantes de la belle saison, attardons-nous un peu au jardin… en emmenant dans nos assiettes ces couleurs, ces énergies et ces saveurs que peuvent nous procurer ses dernières fleurs*.

 
Recette pour une personne :
 
Côté feuilles :
-         4 feuilles d’amarante
-         un brin d’aneth
-         une feuille de livèche
Côté fleurs :
-         2 fleurs de souci des jardins
-         5 fleurs de bleuet
-         2 fleurs de matricaire
-         2 fleurs d’onagre
-         3 fleurs de capucine
-         4 fleurs de mauve musquée
-         une sommité fleurie d’origan sauvage
-         4 fleurs de marguerite
-         5 fleurs de bourrache
-         4 fleurs de chrysanthème comestible Chrysanthemum coronarium
Côté fruits :
-         quelques tranches de pomme
-         quelques grains de raisins
-         3 ou 4 noix

 
Côté assaisonnement :
-         un filet d’huile de colza
-         un trait de vinaigre de vin
-         une petite pincée de poudre de prêle des champs Equisetum arvense (poudre de plante sèche).

 

 
Garnir au fur et à mesure de la préparation l’assiette prévue pour la salade.
Laver puis émincer l’amarante et la livèche ainsi que les fleurs de capucine. Ciseler la sommité fleurie d’origan. Laisser les fleurs de matricaire et de bourrache tel quel. Pour les autres fleurs : retirer les pétales pour garnir votre salade, et jeter au compost le reste de la fleur. Couper quelques rondelles de pomme, retirer quelques grains de raisins de la grappe et casser quelques noix ; ajouter les fruits à la préparation.
Saupoudrer les tranches de pommes d’une brume légère de poudre de prêle des champs, verser un léger filet d’huile de colza et un petit trait de vinaigre de vin sur votre création.
C’est prêt ! voici une entrée douce et colorée, pour donner de la couleur à l’âme et surprendre vos amis…

 
*veiller particulièrement à ce qu’aucun excrément animal ne se situe à proximité des plantes récoltées. Pour le lavage les tremper dans de l’eau pas trop froide additionnée d’un jet de vinaigre. Enfin, attention aux risques de confusion. Ne cueillir que les plantes dont on est sûr et certain de l’identification. Ne se fier qu’à l’avis de personnes aguerries en la matière. Au moindre doute, ne pas consommer. Si vous n’êtes pas habitués à la consommation régulière de plantes sauvages, accommoder progressivement votre organisme. Cette salade conviendra alors très bien en entrée d’un repas plus traditionnel.
 

Recette conçue et élaborée par Sarah Arbaud, « La Petite Centaurée », productrice cueilleuse de plantes médicinales, condimentaires et alimentaires dans le Jura. Possibilité de stage à la ½ journée ou à la journée pour découvrir l’usage alimentaire des plantes sauvages. Renseignements : lapetitecentauree@live.fr     http://foretsetplantesdujura.wifeo.com
 
 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement