13/2/10Sylviculture, les modes de traitements irréguliers,

Approchons cette fois les futaies irrégulières, mode de traitement traditionnel des forêts de montagne et qui tend aujourd’hui à se développer.

 

Les futaies irrégulières sont des systèmes d’aménagement inéquiennes, les arbres présents sur une même parcelle n’étant pas d’âge équivalent. Une association comme Pro-Silva France, membre de Pro-Silva Europe (24 pays), travaille activement au développement des modes de traitements irréguliers. C’est une gestion fine qui s’applique très bien aux essences sciaphiles (celles qui peuvent se développer à l’ombre, hêtre, sapin pectiné, etc.) mais qu’on tente d’appliquer également aux essences héliophiles, bien que ce soit plus complexe.

L’intérêt de ces modes de traitement sur le plan économique est qu’ils assurent une régularité des recettes et dépenses, contrairement aux futaies régulières qui impliquent de forts investissements pendant les premières années (jusqu’à 30 ou 40 ans selon les essences) avant les premières exploitations.

L’exploitation se fait par des coupes jardinatoires visant à récolter les arbres ayant atteint un diamètre objectif. Afin de maintenir un couvert stable, n’est récolté que l’équivalent de l’accroissement biologique, c’est-à-dire le gain de volume de la parcelle entre deux exploitations.

La régénération est évidemment naturelle, et le talent du sylviculteur est de laisser la nature effectuer le travail.

D’un point de vue écologique, les traitements irréguliers sont favorables à une diversité faunistique et floristique. Attention toutefois, les futaies régulières n’excluent pas la bio-diversité au niveau d’un massif, puisque bien géré, le massif sera constitué de parcelles présentant tous les stades de développement.

Pour ceux qui souhaitent découvrir les futaies jardinées, je conseille des randonnées dans le massif du Jura, dans le département du même nom (le Doubs étant plutôt porté sur les traitements réguliers). Allez donc dégourdir vos jambes du côté du parc naturel régional du Haut-Jura, dont les forêts sont fréquentées par le lynx et le grand tétras.


 


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement